La sécurité : amie ou ennemie des mortels ?

La sécurité : amie ou ennemie des mortels ?

Dans le cadre du cycle « Enjeux et perspectives de mi-législature »

En démocratie, l’Etat a pour devoir de protéger la liberté en garantissant la sécurité des citoyennes et des citoyens. Cette sécurité affleure à tous les niveaux : celle du corps, celle de l’esprit, celle des biens.

Mais trop de sécurité ne risque-t-elle pas de tuer la sécurité ? Et par étouffer la liberté ? Ne faut-il pas a contrario cultiver une forme d’insécurité, laquelle joue le rôle de catalyseur indispensable à l’évolution de nos sociétés humaines ? Jusqu’où les politiques publiques doivent-elles garantir la sécurité, ce bien public essentiel à la bonne marche de nos institutions politiques ?

« …Et toutes vous savez combien sécurité est pour les mortels la pire ennemie. »

Par la bouche d’Hécate, déesse de la lune et divinité de la magie s’adressant à l’assemblée des sorcières, Shakespeare (Macbeth, III, 5) nous met en garde : en effet, convaincu de son invulnérabilité, Macbeth finira par précipiter lui-même sa propre perte.

Qu’en est-il dans nos sociétés modernes ? Quel rapport entretenons-nous avec ce bien public qu’est la sécurité ? A trop vivre en sécurité, ne risque-t-on pas d’endormir notre vigilance ? De provoquer chez les uns un sentiment d’invincibilité et de démesure, au péril de leur survie et de celle de leur entourage ? A trop vouloir la sécurité, ne risque-t-on pas d’anesthésier nos sens ? N’est-ce pas là un moyen de porter atteinte à notre liberté ? D’endormir chez les autres tout esprit d’entreprise, tout sentiment de responsabilité individuelle, d’aspiration au changement, de lutte pour améliorer leur condition ?

Entre ces deux extrêmes, c’est à l’Etat qu’il revient, en démocratie, d’adapter et d’ajuster sans cesse ses politiques afin de maintenir un équilibre.


A propos du conférencier

Mauro Poggia

Mauro Poggia

Conseiller d’Etat chargé du Département de la sécurité, de l’emploi et de la santé de la République et canton de Genève (DSES)
Conseiller d'Etat élu en 2013 puis en 2018, Mauro Poggia est actuellement chargé du Département de la sécurité, de l'emploi et de la santé (DSES)... Lire la suite
arrow_back Retour

Devenez membre !

Avantages réservés aux membres de l’INGE:

Sur présentation de la carte
Participation à certains évènements réservés uniquement aux membres de l’ING : Concerts, visites guidées….
et prix spécial réservé aux membres pour le prix de l’entrée de concerts, etc…

Institut National Genevois
rue Jean-F. Bartholoni 6,
1204 Genève

place

Institut National Genevois
rue Jean-F. Bartholoni 6,
1204 Genève

Contact

République et canton de genève

L’INGE Institut National Genevois est soutenu par la République et canton de Genève

Connectez-vous:

Vous n'avez pas encore de compte?

Soutenez l'ING et profitez des avantages réservés aux membres de l’ING

Inscription
arrow_upward